Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy

Le Conseil National du Patronat (CNP) en partenariat avec le Bureau-Afrique de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) a ouvert le 26 septembre dernier, une session d’information à l’endroit des membres des Conseils d’administration, des Directions exécutives et des présidents d’associations membres du CNP.

« Cette session de formation à l’endroit de nos membres nous tient vraiment à cœur. On n’a jamais fini d’apprendre et d’acquérir de nouvelles expériences enrichissantes qui se mènent tous les jours. Et les bonnes pratiques nous permettent d’obtenir de meilleurs résultats pour les différentes actions que nous menons. Nous devons apprendre à nous améliorer pour devenir performants », a confié à l’ouverture des travaux, Laurent Tamegnon, président du CNP.

Selon lui, la promotion de la bonne gouvernance et la culture de l’efficacité ne doivent pas s’arrêter seulement au niveau de l’administration publique, mais doivent  être la norme dans le secteur privé pour plus de résultats. C’est justement l’objectif de la session de formation qui prend fin ce jeudi 28 septembre 2017. Elle est initiée, a insisté M. Tamegnon pour permettre aux participants d’acquérir des compétences nécessaires pour contribuer plus efficacement  à la performance de leur organisation respective.

L’accompagnement du Bureau International du Travail (BIT) a été chaleureusement salué par le CNT qui voit derrière cet engagement, la preuve que cette organisation internationale entend œuvrer au renforcement des organisations d’employeurs pour les aider à s’adapter à l’environnement des affaires.

Le CNP qui a retrouvé un nouveau dynamisme avec l’élection d’un nouveau bureau il y a quelques mois, élabore actuellement son plan stratégique qui prendra en compte tous les paramètres du rendement et de performance des entreprises togolaises, a annoncé le CNT.

Moulikatou S.

Les sessions de formation de renforcement des capacités des commerçantes membres des bureaux des associations de femmes commerçantes de Lomé et Kara, initiées par le Projet Reconstruction des Marchés et aux Commerçants de Kara et de Lomé (PARMCO) se poursuivent. Après Kara en mai et juin derniers, c’est le tour de Lomé d’accueillir ces sessions de formation destinées au renforcement des capacités des bureaux des femmes commerçantes sur la vie associative, le leadership féminin, l’esprit d’équipe, la mobilisation et la gestion des ressources humaines et financières.

Démarrée le 29 août dernier à l’endroit des femmes commerçantes de Lomé, la formation a pris fin lundi 4 septembre 2017 par une cérémonie de clôture et de remise d’attestations présidée par la Directrice de l'Etablissement Public Autonome pour l'Exploitation des Marchés de Lomé (EPAM), Mme FOLLY-SESSI Ayélégan Majé et BOUAB Kpanté, Responsable Administratif et Financier du PARMCO.

Placée sous le thème : « Formation en mobilisation des ressources à l’intention des femmes commerçantes », la rencontre a réuni pendant une semaine, 43 femmes des deux grands marchés publics du Togo (Kara et Lomé). Elles ont été formées sur quatre modules portant sur la vie associative, le leadership féminin, l’esprit d’équipe et la gestion des ressources financières.

La Directrice de l’EPAM s’est engagée à cette occasion, à mettre à la disposition des femmes commerçantes, de « bonnes conditions de travail ». « Non seulement le grand marché sera reconstruit, mais il est aussi question de donner aux femmes, les moyens pour continuer leur travail dans un esprit nouveau en vue d’accroitre leurs rendements », a-t-elle indiqué.

Le gouvernement s’est rendu compte que les femmes avaient souvent des « difficultés » dans la mobilisation des ressources financières, matérielles, humaines mais également manquaient de techniques et d’outils pour mieux gérer leurs activités. C’est pour rémédier à ces problèmes que le projet a été initié par le ministère du Commercer, a dit David Kwassi AGBEKOH, Chargé de la coordination des formations au Projet PARMCO. « Nous attendons qu’à l’issue de cette formation, les associations soient amenées à offrir de meilleurs services à leurs membres afin de les aider à être plus actifs au sein des associations, comme dans leurs activités personnelles », a-t-il confié.

Il est à rappeler que le Projet à la Reconstruction des Marchés et aux commerçants de Kara et de Lomé (PARMCO) initié par le gouvernement suite aux incendies qui ont ravagé les marchés de Lomé et de Kara, a été approuvé et financé par la Banque Mondiale. Le projet consiste non seulement à mieux restructurer les marchés mais aussi à moderniser les activités commerciales des occupants par la sensibilisation, l’information et la formation des femmes commerçantes.

Raphaël A.

Le centre Olympafrica de Kégué à Lomé va servir de cadre d’accueil pour la 1ère édition du «village de Tabaski» qui se tiendra du 1er au 3 septembre 2017, a appris l’agence de presse Afreepress.

Cette 1ère édition du « village  de Tabaski » est placée sous le thème : « Jeunes talents musulmans en action, acteurs de paix et de développement durable » et sera un cadre d’expositions, de découvertes de jeux, de créations et de valorisation de la culture togolaise. Cet événement, a indiqué à Afreepress, le comité d’organisation, s’inscrit dans le cadre de la célébration de la fête de Tabaski, qui est une « opportunité offerte aux jeunes musulmans de se distraire à travers des jeux qui véhiculent des messages de paix et d’unité ».

« Nous avons relevé l’absence de véritables cadres aménagés pour permettre aux jeunes de partager des moments ludiques mais éducatifs dans une grande complicité familiale »,  a  affirmé les responsables de l’agence Nika Event, organisatrice de l’évènement.

L’initiative est soutenue par le Ministère de la Communication, de la culture et du Sport et le Comité National Olympique Togolaise (CNOT).

Moulikatou S.

Elles sont au total treize (13) compagnies aériennes à desservir l’aéroport international Gnassingbé Eyadema de Lomé Tokoin. La dernière arrivée est la compagnie aérienne portugaise « TAP Portugal » qui a débuté dans la nuit de lundi à mardi, ses premières liaisons Lisbonne-Lomé-Lisbonne qu’elle assurera quatre (4) fois par semaine avec un Airbus A320 d’une capacité de 165 places.

L’accueil de ce vol a eu lieu dans la nuit du 17 juillet dernier lors d’une cérémonie solennelle organisée à l’aéroport International Gnassingbé Eyadema de Lomé Tokoin en présence du ministre des Transports et des Infrastructures, Ninsao Gnofam, du Directeur général de la SALT, Kanka-Malick Natchaba, du Directeur général de l’Aviation civile togolaise, Dokissime Gnama Latta, de Joaquim Miranda, responsable des ventes pour l’Afrique de la compagnie TAP, de Fernando Santos, manager région Afrique de la TAP, d’André de Serpa Soares, chargé des médias à TAP Corporate communications.

C’est un honneur, a dit le manager région Afrique de la compagnie, d’inclure le Togo sur la carte de ses destinations qui couvrent actuellement 85 escales en Afrique, en Europe et sur le continent américain. « L’inclusion de Lomé viendra certainement renforcer notre position stratégique sur le continent et établir des liaisons privilégiées vers l’Europe et l’Amérique », a-t-il reconnu.

« L’ouverture de la ligne Lisbonne-Lomé-Lisbonne va apporter une opportunité de plus aux Togolais et à tous ceux qui veulent voyager à travers l’Aéroport International Gnassingbé Eyadema », a laissé entendre de son côté, Kanka-Malik Natchaba, Directeur général de la SALT qui a promis de travailler à faire en sorte que Lomé soit le point de départ de plusieurs grandes compagnies à partir de l’Afrique vers le monde entier. Un vœu salué par Fernando Santos pour qui, l’aéroport de Lomé réunit « toutes les conditions pour offrir un excellent service aux passagers même pour l’assistance en avion ». 

TAP Portugal propose aux voyageurs quatre vols par semaine notamment mercredi/dimanche et lundi/vendredi. Elle est une compagnie aérienne portugaise « leader » sur le marché et est depuis 2005 membre de la Star Alliance.

Théophile K.

Page 1 sur 14

Nos Partenaires

Liens

Citation Proverbes africains

  • Si tu es neutre en situation d'injustice, c'est que tu as choisi le coté de l'oppresseur 

    Desmond TUTU