Winamp, iTunes Windows Media Player Real Player QuickTime Web Proxy

Le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé s’est entretenu mardi avec trois personnalités africaines présentes à Lomé dans le cadre de l’événement : « Printemps de la Coopération germano-togolaise », a appris l’Agence de presse Afreepress d’un communiqué rendu public.

Salif Diallo, président du parlement burkinabè, Abdoulaye Diop, ministre des Affaires Etrangères du Mali et Alpha Barry, ministre des Affaires Etrangères du Burkina Faso, sont les personnalités qui ont été reçues par le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé au nouveau palais de la présidence.

Au sortir de l’entrevue, Abdoulaye  Diop a exprimé « toute son admiration » pour l’initiative prise par le Togo de réunir à Lomé, des hommes d’affaires et décideurs allemands et togolais autour des questions de développement et de partenariat.  Il a en outre, déclaré avoir fait part au chef de l’Etat, de la situation politique et sociale au Mali. « J’ai transmis au Président Faure Gnassingbé, un message d’amitié et de fraternité de son homologue malien et souligné notre volonté de travailler à renforcer et à consolider les relations entre le Togo et le Mali », a-t-il laissé entendre à sa sortie d’audience.

Alpha Barry, le patron de la diplomatie du Burkina s’est félicité de la « diversification du partenariat Nord-Sud » et  de la participation du Burkina Faso à la deuxième édition du  Printemps de la Coopération germano-togolaise. Il n’a pas manqué d’exprimer sa joie quant à la décision des autorités togolaises d’associer d’autres pays de la région aux rencontres entre l’Allemagne et le Togo.

Salif Diallo quant à lui, a abordé avec le Président de la République, des sujets liés à la « lutte contre le terrorisme » qui sont selon lui, des questions qui « préoccupent le Burkina et les pays sahéliens ».

A.Y.

Un mémorandum d’entente entre l’Allemagne et le Togo sera signé à Lomé au cours du printemps de la coopération germano-togolaise qui démarre ce lundi. Ce mémorandum, selon le gouvernement, permettra de créer une Chambre de Commerce germano-pays africains francophones (CCPAF). Cette chambre aura son siège sera à Lomé et « mettra en place un éventail de service pour les entreprises désireuses de développer leurs activités sur le marché germano-pays africains francophones ». L’objectif, selon le ministère des Affaires Etrangères, est de favoriser l’accroissement significatif du volume des échanges entre l’Allemagne et les pays africains francophones.

Le printemps de la coopération germano-togolaise aura lieu du 02 au 05 avril 2017, selon le communiqué sanctionnant le conseil des ministres du 31 mars 2017.

Cette deuxième édition veut promouvoir le climat des affaires au Togo et réunira des acteurs gouvernementaux togolais et étrangers, des opérateurs économiques, des responsables d’institutions, des économistes, des universitaires et des représentants de la société civile.

Aklom A.

Louis Michel, le député européen et coprésident de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE, a été reçu vendredi au nouveau palais par le président de la République, Faure Gnassingbé, a appris l’Agence de presse Afreepress. Au menu des échanges entre les deux personnalités, l’accord de partenariat entre l’Union Européenne et les pays ACP (Afrique-Caraïbes-Pacifique). « M. Louis Michel, émissaire de la Commission de l’Union Européenne est à Lomé pour recueillir les avis et contributions du Président de la République dans la perspective de la renégociation des Accords de Cotonou qui prennent fin en 2020 eu égard à « l’évolution du contexte économique et diplomatique mondial » », indique un communiqué rendu public par la Direction de la communication de la Présidence.

Sur son profile Twitter, le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé a tenu à exposer lui-même les sujets qui ont été au menu de sa rencontre avec Louis Michel. « Nous avons échangé sur la nécessité d'inclure dans les prochaines négociations les sujets épineux. Notamment ceux relatifs à l'emploi des jeunes, à la migration, à la lutte contre le terrorisme et à la gouvernance », a-t-il posté sur le réseau social.

Louis Michel, de son côté, s’est félicité de l’intérêt que le Togo accorde à la coopération entre les pays ACP-UE. Il a salué les ambitions du chef de l’Etat pour les nouveaux accords qui prendront en compte, la question de l’emploi des jeunes, l’immigration, la lutte contre le terrorisme, le développement économique et la bonne gouvernance.

Les accords ACP-UE ont été conclus en l’an 2000 et sont susceptibles de révisions tous les 5 ans.

A.Y.

Dans le cadre de la visite officielle de travail de 48 heures qu’elle effectue au Togo, l’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) Helen Clark, été reçue mercredi au nouveau Palais de la présidence par le Président de la République, Faure Gnassingbé, a constaté sur place l’Agence de presse Afreepress. Pour l'occasion, Mme Helen Clark a été élevée par le chef de l’Etat Commandeur de l'Ordre du Mono.

Plusieurs rencontres d’échanges ont meublé l’agenda de Mme Clark au Togo. Elle était mercredi en entretien avec le Premier ministre, Komi Selom KLASSOU, un entretien auquel ont pris part plusieurs membres du gouvernement ainsi que des diplomates en poste au Togo, des partenaires en développement et des responsables locaux du Système des Nations Unies (SNU).

Il faut également rappeler que Mme Clark a visité Innov’Up, un centre entrepreneurial des femmes dont la mission est de promouvoir et développer l’entrepreneuriat féminin à travers un soutien actif et intégré aux initiatives économiques. Le centre Innov’Up a été lancé en 2016 par l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi (ANPE) avec le soutien du PNUD.

Ancien Premier Ministre de la Nouvelle-Zélande, Helen Clark  est la première femme à présider le PNUD. Elle quittera ses fonctions le 19 avril prochain aux termes de ses deux mandats

Aklom A.

Page 1 sur 12

Nos Partenaires

Liens

Contact us

Lome-Togo, +228 9009 4006

Citation Proverbes africains

  • Lorsque ton pied ramasse la merde, tu ne le coupes pas mais tu dois le laver.