Publicité

leodoflash

   

OADEL

logo oadel

   

Ecoutez Les Radios

 

gameligospelgamelirégulière2


telefoon

   

Publicité  

Logo ISPS
   

Les professionnels des médias dans la prise en compte du concept genre

Une trentaine de professionnels des médias venus des cinq régions du Togo  sont en formation mardi à Tsévié (35km au nord de Lomé) sur la prise en compte du concept genre.
Cette rencontre a été ouverte par la ministre de la Communication, de la culture, des arts et de la Formation Civique, Germaine Kouméalo Anaté, en présence du président de la Haute autorité,
de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), Biossey Kokou Tozoun, et du Représentant assistant du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) au Togo, Koffi Vidzrakou.
Durant trois (3) jours, elle permettra aux professionnels des médias de mieux maitriser le concept genre dans toutes ses dimensions et de fournir des informations fiables qui peuvent contribuer à la correction des mauvais clichés et au développement dans l’accomplissement de leur fonction d’accomplissement.
« Ce matin, nous venons de lancer un séminaire de renforcement de capacité des journalistes sur la prise en compte du concept genre dans l’exercice de leur métier. C’est un séminaire qui tombe à point nommé et comme vous le savez, nous sommes à la veille du 8 mars, la journée mondiale de la femme, où il était important que les journalistes qui sont hommes ou femmes de médias soient sensibilisés sur cette question », a laissé entendre Germaine Kouméalo Anaté.
Selon elle, c’est l’occasion de réfléchir sur les vrais rapports qui existent en matière de genre au sein même des lignes des médias.
« Parlé du concept genre, de l’égalité et de l’équité genre ne signifie pas inversion de rôles ni gommage des différences, mais cela voudrait mettre l’accent simplement sur la complémentarité, l’équilibre, le partenariat entre l’homme et la femme indispensable au développement », a-t-elle indiqué.
Elle a par ailleurs invité les  journalistes à « féconder » l’imaginaire médiatique au social  pour que le genre surtout féminin ne soit pas piétiné.
« Le rôle des médias est de former, d’éduquer et de distraire », a insisté le Représentant assistant du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), Koffi Vidzrakou.
Il a également invité le gouvernement à plus de mobilisation et a souligné que  des femmes meurent encore en voulant donner la vie. « La contraction des grossesses non désirées est encore récurrente et les jeunes sont toujours exposés aux Infections sexuellement transmissibles (IST) », a-t-il ajouté.
 
Denise A.   
FaceBook  Twitter
   

Faire Un Don  

   
   

Téléchargez notre Apps  

itunestoreiTUNE STORE 

 

radiogameli         

andriodANDRIOD STORE 

   
© Gameli Multimedia (radiogameli.tg) Autorisation Nr.12/HAAC/09/P